Accueil > Rubriques > Écrivains franco-canadiens > Marguerite Andersen : La grande dame des lettres franco-ontariennes

Marguerite Andersen

Marguerite Andersen : La grande dame des lettres franco-ontariennes

Née en Allemagne en 1924, Marguerite Andersen s’est établie à Toronto dans les années 1970, après avoir vécu en Tunisie, puis en Éthiopie. Elle arrive tardivement à l’écriture de fiction, son premier roman étant publié alors qu’elle a près de 60 ans. Professeure, Andersen profite en effet d’un congé sabbatique pour écrire De mémoire de femme (1982). Livre-matrice, il inaugure une œuvre à forte tendance autobiographique et éclairée par le féminisme. En un sens, Andersen est essentiellement l’auteure d’un seul grand livre, qui est sa vie.

Inspiré, dense, finement maîtrisé, De mémoire de femme reste encore aujourd’hui, après une quinzaine d’ouvrages de fiction, la plus belle réussite de l’auteure. Le nom du personnage central, Anne Grimm, est un emprunt aux célèbres fr . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 7 avril 2016 à 12 h 47 | Mis à jour le 18 octobre 2016 à 12 h 12

Partage :
Share Button