Panaït Istrati

Panaït Istrati

Il aimait, en toute chose, l’absolu.
Panaït Istrati, La Maison Thüringer

Panaït Istrati (1884-1935), né et décédé en Roumanie, est l’auteur d’une œuvre peu lue et pourtant absolument majeure écrite en français entre les deux guerres mondiales. Avec lui, la notion d’« auteur méconnu » prend tout son sens.

On trouve actuellement les œuvres à peu près complètes d’Istrati en trois volumes chez Libretto dans une édition établie par l’écrivaine Linda Lê1. Les deux premiers volumes regroupent les trois cycles narratifs de l’écrivain axés sur les « Récits », la « Jeunesse » et la « Vie » d’Adrien Zograffi, alter ego imaginaire dont s’est doté Istrati pour témoigner de ce que fut sa vie. Le dernier volume est composé de récits indépendants, de documents autobiographiques et du mémorable Vers l’autre flammequ’il rédige . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 11 octobre 2018 à 8 h 00 | Mis à jour le 11 octobre 2018 à 8 h 51

Partage :
Share Button