Paul Villeneuve

Paul Villeneuve

Paul Villeneuve (Jonquière, 30 juin 1944 – Dolbeau-Mistassini, 30 octobre 2010) n’aura jamais donné la pleine mesure de son indéniable talent et de sa passion pour le Québec, à travers les mots qui, selon lui, aideraient son pays à advenir. Comme le pays, son œuvre reste une grande entreprise inachevée et orpheline.

Villeneuve se consacre très tôt à la littérature. Ses études au collège de Jonquière le mènent à un baccalauréat en sociologie, une matière qu’il enseigne quelque temps au collège Ahuntsic. Il a très tôt une vision d’un Québec libéré et veut favoriser, par les mots, sa pleine émancipation politique.

Après la parution de J’ai mon voyage ! (1969), un bon premier roman, en pleine mouvance contre-culturelle, Villeneuve rédige deux œuvres plutôt marginales : Satisfaction garantie (1970) et Le pays souterrain (1971). Il prend ensuite quelques . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 5 avril 2018 à 16 h 39 | Mis à jour le 5 avril 2018 à 19 h 53

Partage :
Share Button