AU SOMMAIRE, ENTRE AUTRES :

Au cœur du numéro d’hiver de Nuit blanche, retrouvez « Dominique Fortier et le temps enfui ». Michèle Bernard rencontre l’auteure et traductrice dont les écrits, maintes fois primés, naviguent entre le roman et l’essai. Gérald Baril présente la réédition du Canadien français et son double (2018 [1972]) de Jean Bouthillette, un essai dépeignant l’aliénation d’un peuple vers sa reconquête. Linda Amyot vous invite, elle, à parcourir la vie littéraire de l’auteure prolifique et éclectique Aline Apostolska. David Laporte se penche sur deux récentes parutions du Cheval d’août : Créatures du hasard de Lula Carballo et Les fins heureuses de Simon Brousseau, toutes deux imprégnées d’une poétique du prosaïsme. Puis, Gérald Baril retrace les critiques adressées au marxisme pour mettre au jour la dimension écologiste du programme émancipateur élaboré par Marx. Enfin, retrouvez plusieurs critiques d’ouvrages récemment parus, un article sur Le dernier chalet d’Yvon Rivard par Jean-Paul Beaumier, ainsi que « Pourquoi a-t-on décerné le prix Nobel à Bob Dylan ? » par Yves Laberge.

Commentaires de lecture

Partage :
Share Button