Accueil > Entrevues > Jacques Brault : Le jeu dans le grave (entrevue)

Jacques Brault

Jacques Brault : Le jeu dans le grave (entrevue)

Dans la quiétude de la maison où me parviennent les cris des premières bernaches, le soleil de fin d'hiver tombe à plein sur le livre ouvert devant moi. Ô saisonsÔ châteaux : l'exercice d'un esprit toujours en éveil, mais qui se donne avec calme, voire nonchalance, sans apitoiement, sans rigidité théoricienne et métaphysicienne, qui, cependant, touche l'essentiel.

Et une verve savoureuse, une langue à la fois charnue et légère. Une merveilleuse fraîcheur. Cette lecture : un moment de pur bonheur.

Sous ce nostalgique titre emprunté à Rimbaud sont assemblées des chroniques nées du quotidien. Un arrêt à un feu rouge, la sieste dans un hamac, une lettre d'amis, et voilà que surgissent une méditation sur le temps, un art poétique là où on l'attendait le moins ! Et alors que la réflexion risque de s'appesantir . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 17 juin 2003 à 13 h 39 | Mis à jour le 31 mars 2015 à 13 h 47

Partage :
Share Button