Accueil > Dossiers > Écrivains/Thématiques > Un peuple et son rêve > 5. Le Bloc et le PQ : partis frères et/ou rivaux

Martine Tremblay

5. Le Bloc et le PQ : partis frères et/ou rivaux

Sous un titre un peu inattendu, La rébellion tranquille1, Martine Tremblay raconte avec rigueur la naissance et le parcours du Bloc québécois de 1990 à 2011.

Sa narration ramène la trajectoire de ce parti à deux segments incarnés en deux hommes : la fondation et les premiers pas sous l’impulsion de Lucien Bouchard ; la consolidation et la montée en puissance sous la poigne de Gilles Duceppe. Avec verve, l’auteure construit son relevé à partir d’une large gamme de témoignages ; disciplinée, elle ne se laisse jamais éloigner de son sujet. Le Bloc est ici le seul centre d’intérêt et les chefs ne font parler d’eux qu’à travers leurs contributions à ce parti. Ainsi, dès l’instant où il quitte le Bloc pour Québec, Lucien Bouchard disparaît de la chronique.

Monsieur et Lucien

À toutes fins utiles, le Bloc québécois se façonne peu à peu . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 12 février 2016 à 13 h 53 | Mis à jour le 17 février 2016 à 11 h 39

Partage :
Share Button