Accueil > Dossiers > Écrivains/Thématiques > Issac Asimov et les Imaginaires de la fin > Les éditions Alire et les littératures de genres

Les éditions Alire et les littératures de genres

Alire est le principal éditeur de littératures de genres au Québec.

Parmi ses auteurs les plus connus figurent Patrick Senécal, Jean-Jacques Pelletier, Joël Champetier, Jacques Côté, Élisabeth Vonarburg.

Basée à Québec, la maison fondée en 1996 par Jean Pettigrew, Louise Alain et Lorraine Bourassa publie aussi les revues Solaris et Alibis ainsi que L’Année de la Science-Fiction et du Fantastique Québécois.

Aux débuts d’Alire, le projet de développer, de publier, de promouvoir la science-fiction, le policier, le fantastique…, québécois et franco-canadiens, semblait presque utopique tant on associait les « genres » à la littérature de langue anglaise.

En 2012, le catalogue de la maison foisonne, nourri par les Luc Baranger, Natasha Beaulieu, Alain Bergeron, Héloïse Côté, Éric Gauthier, Maxime Houde, Claude Janelle, François Lévesque, Robert Malacci, Francine Pelletier, Esther Rochon, Daniel Sernine, Norbert Spehner, entre autres ! Maints titres sont traduits, parfois en plusieurs langues ; des œuvres sont portées à l’écran. La maison publie aussi un ou deux auteurs canadiens-anglais par année : Nancy Kilpatrick, Peter Sellers, Eric Wright…

On doit entre autres à Jean Pettigrew, et aux éditions Alire, d’avoir « déclaré la guerre » à l’emploi du terme « paralittérature » lorsqu’il s’agit de science-fiction, de policier, de fantastique, d’horreur et de fantasy. Aujourd’hui, au Québec, les « littératures de genres » sont bien implantées, dans le vocabulaire comme dans le paysage littéraire.


 

Publié le 3 février 2015 à 16 h 02 | Mis à jour le 23 avril 2015 à 10 h 00

Partage :
Share Button