Jean-Loup Trassard

SANZAKI

Le temps qu'il fait, Cognac, 2008
90 pages
45,95 $

Jean-Loup Trassard, comme les personnages de ses récits, vit près de la terre. Depuis ses premiers recueils de nouvelles (L'érosion intérieureParoles de laine, dans les années 1960) jusqu'aux récents romans (DormanceLa déménagerie ; voir Nuit blanche no 113), les champs, les ruisseaux, les forêts sont avec les êtres insolites qui y évoluent aux confins de la réalité et de l'imaginaire, les acteurs de drames et d'événements engagés dans de mystérieux échanges à travers l'espace et les âges.

En parallèle, ou plutôt dans le prolongement de ces fictions, Trassard publie des plaquettes présentées et imprimées avec un soin extrême et illustrées de ses propres photos. Qu'elles fassent L'inventaire des outils à main dans une ferme, détaillent La composition . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 21 septembre 2009 à 23 h 14 | Mis à jour le 22 juin 2015 à 10 h 48

Partage :
Share Button