Accueil > Commentaires de lecture > Essai > LA PETITE HISTOIRE DE LA SAGOUINE

Viola Léger

LA PETITE HISTOIRE DE LA SAGOUINE

Perce-Neige, Moncton, 2017
148 pages
25 $

Qui ne connaît pas la Sagouine ? Cette pauvre et vieille femme de ménage lave les planchers des théâtres depuis 1971. Et tout en frottant partage avec l’un de ses proches ce qu’elle a vécu et pense de la vie.

Ou encore, elle épluche ses patates, range le bois, se berce. Des gestes simples qui illustrent une vie tout aussi simple, si ce n’était la qualité extraordinaire du verbe qui l’anime. Une philosophe en vêtement de travail. Depuis sa création, cette pièce « pour femme seule » écrite par Antonine Maillet est interprétée de magnifique façon par Viola Léger.

Née le 29 juin 1930, Viola Léger a 41 ans quand elle prend « possession » du personnage – ou est-ce l’inverse ? « Jouer à la Sagouine ne marcherait pas. On doit la devenir, l’incarner, autrement on n’y croit pas », affirme-t-elle dans La petite histoire de la Sagouine, où elle . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 5 octobre 2017 à 13 h 00 | Mis à jour le 26 septembre 2017 à 10 h 22

Partage :
Share Button