Valérie Harvey

PASSION JAPON

Septentrion, Québec, 2010
190 pages
19,95 $

Le Japon, pays fascinant aux contrastes déroutants. Les routes passantes et les chemins escarpés, que le voyageur aussi bien que l'homme d'affaires pressé emploient pour se rendre à l'un ou l'autre sanctuaire, sont jalonnés de machines distributrices. Celles-là sont pratiquement inconnues en Occident : elles offrent à la fois des boissons glacées et des cannettes de café chaud (sans compter les bières). À Tokyo, ville-monstre, presque un pays en soi, on trouve de tout : des librairies entièrement consacrées au manga et dont la superficie tétanise les libraires d'ici ; des centres commerciaux labyrinthiques et de criantes salles de jeux vidéo ; de troublants lieux de rencontre pour les accros de la pornographie ; des maisons de thé à l'ancienne ; des expositions d'étudiants en arts traditionnels ; des parcs impériaux, véritables oasis de paix. La liste serait longue. Mais c'est surtout de Kyoto que parle Valérie Harvey dans Passion Japon. Originaire de Charlevoix, elle . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 13 octobre 2010 à 17 h 20 | Mis à jour le 13 juin 2015 à 14 h 09

Partage :
Share Button