Andri Snær Magnason

LOVESTAR

Trad. de l’islandais par Éric Boury
Alto, Québec, 2016
367 pages
18,95 $

Ce premier roman d’Andri Snær Magnason date de 2002. Depuis, l’auteur né à Reykjavik en 1973 a publié d’autres livres, dont l’album jeunesse Les enfants de la planète bleue (Gallimard, 2003). Pour cette édition de LoveStar, Alto a repris la traduction parue en 2015 chez Zulma.

Déjà primé en France et aux États-Unis (Grand Prix de l’Imaginaire 2016, mention spéciale du prix Philip-K.-Dick en 2013), LoveStar faisait partie de la première sélection du Prix des libraires du Québec.

Comme l’indique la quatrième de couverture, ce roman semble issu d’un croisement entre 1984 et L’écume des jours. Dans un proche avenir, l’humanité redoute la fin du monde lorsque surviennent d’étranges phénomènes : les sternes arctiques cessent leur migration et déferlent sur Paris ; les mouches à miel envahissent Chicago ; les papillons monarques d . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 22 juin 2017 à 11 h 04 | Mis à jour le 22 juin 2017 à 11 h 04

Partage :
Share Button