Lionel Noël

LOUNA

Éditions de Beaumont, Montréal, 1999
277 pages
24,95 $

L’hypothétique accession du Québec au statut d’État souverain, après un référendum gagnant, est devenu chez nous un thème abordé dans des romans d’espionnage ou de politique-fiction, avec plus ou moins de succès d’ailleurs. Rappelons Le manoir vert (Loraine Lagacé, 1992), L’attentat (Pierre Pelletier, 1998) et surtout Trois jours en juin (Steven Gambier, 1998), un thriller efficace, ancré dans une certaine « real-politik », absente des fantasmes indépendantistes invraisemblables des deux précédents. Ce sujet pour le moins périlleux exige un sens aigu de l’extrapolation, doublé de solides connaissances géopolitiques, plus un réel talent de conteur. Je n’irai pas par quatre chemins : Louna est un excellent thriller de politique-fiction et d’espionnage, un roman d’action trépidant que j’ai lu d’une seule traite. Mon agence de renseignements personnelle, qui a des espions dans tout Bouquinville, a découvert que Lionel Noël serait d’origine belge et qu’il réside au Québec depuis une dizaine d’années. Son éditeur nous apprend aussi qu’il fait partie des forces de l’OTAN stationnées dans les Ardennes. Point n’est besoin d’être agent secret d’ailleurs pour constater que l’auteur connaît bien la politique internationale, canadienne et québécoise, qu’il traite d’armements en expert, et qu’il semble bien au courant des activités de certains services de renseignements. Le style de l’ouvrage est plus journalistique que littéraire, ce qui n’est pas un défaut, car on ne s’ennuie jamais. La tension créée par le tragique des événements et la succession de morts violentes est compensée ici et là, l’espace de quelques paragraphes, par un humour bien dosé, qui émaille notamment les descriptions de certains milieux montréalais. Et puis la course contre la montre reprend de plus belle, avec comme enjeu la traque de Louna, alias Vlad Simonescu, un ancien de la police politique roumaine qui a pour mission d’éliminer coûte que coûte la première ministre indépendantiste du Québec qui prépare un troisième référendum. Ce livre est le premier roman de Lionel Noël. Nous surveillerons attentivement les suivants.

Publié le 14 janvier 2003 à 14 h 21 | Mis à jour le 14 avril 2015 à 19 h 45

Partage :
Share Button