Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > L’INVITÉ SURPRISE DU G7

Markus

L’INVITÉ SURPRISE DU G7

L’HOMME DE GRIFFINTOWN, T. 1

La Plume d’Or, Montréal, 2018
147 pages
19,95 $

Markus a déjà publié des ouvrages en France et au Canada, mais L’invité surprise du G7 est son premier roman.

Son protagoniste, Georges Delson, est un agent d’assurances au début de la cinquantaine, qui s’est négligé et qui souffre de problèmes de santé. Un jour, en regardant dans son miroir, il découvre avec stupéfaction que son corps a disparu : il est devenu soudainement invisible ! Malgré certains inconvénients, il réalise rapidement que cette situation lui offre toutes sortes de possibilités non négligeables, dont celle de pouvoir régler ses comptes de façon anonyme. Mais les actions qu’il mène à cette fin finissent par le désigner comme cible et lui causent donc des ennuis. Ses nouveaux dons d’invisibilité en viennent à attirer l’attention des services secrets des grandes puissances. Afin de se protéger, Delson décide de rendre publique sa condition, à l’occasion de la rencontre du G7 à La Malbaie, en juin 2018. Mais les événements ne se déroulent pas tout à fait comme il l’avait prévu…

Markus revisite ici l’idée de H. G. Wells, plus de 120 ans plus tard. Il est intéressant de découvrir comment il incorpore dans son récit les technologies modernes (détecteurs thermiques, caméras miniaturisées, etc.) propres à compliquer la vie de son protagoniste transparent. Cette histoire d’homme invisible 2.0 est originale et bien écrite, si on oublie quelques petites coquilles (« ont lieux », par exemple). La trame est captivante et bien ficelée, ce qui donne le goût de lire les deux autres volets à venir de la trilogie. Petit détail sans conséquence : l’auteur consacre le Journal de Montréal comme étant « le dernier quotidien francophone en papier de la métropole québécoise », oubliant ainsi Le Devoir.

On pourrait difficilement reprocher à Markus d’avoir grandement surestimé, au cours du sommet, la présence et les activités des manifestants et casseurs, autant à La Malbaie qu’à Québec. Il était, en effet, quasi impossible de prévoir, au moment de la rédaction de son roman, que l’événement se révélerait aussi tranquille (du moins dans la rue).

L’invité surprise du G7 n’en reste pas moins un roman original et passionnant.

Publié le 26 octobre 2018 à 15 h 21 | Mis à jour le 19 décembre 2018 à 15 h 32

Partage :
Share Button