Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LES EXTRAORDINAIRES AVENTURES DE KAVALIER CLAY

Michael Chabon

LES EXTRAORDINAIRES AVENTURES DE KAVALIER CLAY

Trad. de l'anglais par Isabelle D. Philippe
Robert Laffont, Paris, 2003
635 pages
36,95 $

Extraordinaires, les aventures de Joe Kavalier et de Sammy Clay le sont en effet. Le tandem de jeunes auteurs de bandes dessinées crée des super-héros aux dons phénoménaux tout au long de l’âge d’or de la bande dessinée aux États-Unis, des années 1930 aux années 1950. L’Artiste de l’évasion, leur principal héros, parvient à s’échapper de toutes les prisons, chaînes et entraves pour combattre les méchants de ce monde, surtout, jusqu’à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les armées nazies et même Adolf Hitler en personne. Les auteurs, qui sont également cousins, vivent eux aussi des tribulations peu banales ; en particulier Joe. Juif originaire de Tchécoslovaquie, il parvient difficilement, peu avant le déclenchement de la guerre, à quitter Prague occupée par les nazis, laissant derrière lui toute sa famille. Certaines circonstances le mènent ensuite en Lithuanie, au Japon, à Guantanamo et même en Antarctique, en passant par New York. Réussissant par miracle à survivre à toutes les embûches rencontrées, il reviendra dans la métropole américaine pour y retrouver ceux qui l’y attendent. Parmi eux, il y a Sammy, car malgré toutes leurs mésaventures, une amitié indéfectible lie les deux cousins. Mais cela sera-t-il suffisant pour que chacun d’eux parvienne à vaincre ses propres démons ?

Les extraordinaires aventures de Kavalier & Clay est un récit captivant et plein de rebondissements qui a valu à Michael Chabon le Prix Pulitzer en 2001. L’univers culturel étatsunien y occupe une place très importante, et les références au cinéma, à la littérature, au monde de la radio et, surtout, à celui de la bande dessinée y abondent. Cela ajoute souvent à l’intérêt du récit mais peut aussi, à l’occasion, devenir source d’agacement. La traductrice a effectué un remarquable travail de recherche afin de clarifier plusieurs des références pour le lecteur francophone. Mais il arrive parfois que la traduction présente des faiblesses. En exemple, la phrase « vous êtes le bienvenu » en réponse à des remerciements.

Publié le 30 septembre 2003 à 10 h 28 | Mis à jour le 17 décembre 2014 à 20 h 32

Partage :
Share Button