Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LE VOILE DE TÉHÉRAN
Le voile de Téhéran

Parinoush Saniee

LE VOILE DE TÉHÉRAN

Trad. de l'anglais par Odile Demange
Robert Laffont, Paris, 2015
560 pages
34,95 $

Publié d'abord en 2004 en persan, puis traduit en une vingtaine de langues, ce roman nous parvient, précédé de sa réputation de best-seller. La romancière iranienne Parinoush Saniee, formée en sociologie et en psychologie, donne à voir dans une fresque réaliste la vie d'une femme aux prises avec la tyrannie et l'obscurantisme de son milieu.

En 1961, la famille de l'adolescente Massoumeh quitte la campagne pour Téhéran. Massoumeh raconte sa nouvelle vie à la ville, la joie d'une amitié partagée avec sa compagne de classe Pavaneh, ses réussites scolaires et la naissance du sentiment amoureux pour Saïd. Mais le joug des interdits et du code de l'honneur de sa famille soumise aux coutumes ancestrales et à la religion a tôt fait de briser ses rêves. Il faut vite la marier. On lui négocie un mari comme une pièce de bétail.

L'Iran vit alors sous la gouverne du shah. La . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 5 mai 2015 à 12 h 12 | Mis à jour le 12 juin 2015 à 11 h 32

Partage :
Share Button