Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > LE PÉLICAN ET LE LABYRINTHE

Guy Boivin, Hans-Jürgen Greif

LE PÉLICAN ET LE LABYRINTHE

L’instant même, Québec, 2018
249 pages
27,95 $

C’est presque un roman d’horreur que viennent de publier Hans-Jürgen Greif et Guy Boivin, le troisième qu’ils signent en collaboration après La bonbonnière, en 2007, et Le temps figé, en 2012.

Jean-Loup Grozinski, originaire du nord de la France, a émigré au Québec à 21 ans pour fuir ses devoirs : le service militaire et la paternité, puisqu’il abandonne une femme et un fils qu’il ne connaîtra jamais. Sept ans plus tard, Hortense Guimond trouve en Jean-Loup le futur parfait mari : il est doux, calme, intelligent, et, pour elle qui désire des enfants mais craint les maladies liées à la consanguinité de son Saguenay natal, il importe qu’il soit étranger. En réalité, ils n’ont rien en commun : il s’intéresse à l’art, à la littérature, à la musique, tandis qu’elle ne se passionne que pour les enfants qu’ils ont ensemble. Hortense en voulait absolument six ; apr . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 30 juin 2018 à 14 h 18 | Mis à jour le 30 juin 2018 à 14 h 18

Partage :
Share Button