Accueil > Commentaires de lecture > Essai > LA RÉVOLUTION DANS L’ORDRE

Jonathan Livernois

LA RÉVOLUTION DANS L’ORDRE

UNE HISTOIRE DU DUPLESSISME

Boréal, Montréal, 2018
248 pages
27,95 $

Prolifique professeur d’histoire littéraire et intellectuelle à l’Université Laval, Jonathan Livernois s’attaque avec son plus récent essai à un gros morceau de l’histoire politique du Québec. « Roi-nègre » au service des capitaux étrangers, petit potentat de l’Assemblée nationale, éteignoir initiateur de la Grande Noirceur, les épithètes accolées à Maurice Duplessis sont nombreuses, mais masquent trop souvent un fait important : si l’homme a officié autant de temps à la barre de la province, en maître chez lui bien calé dans le fauteuil du Salon vert, c’est qu’il a été élu en 1936, puis réélu à quatre reprises entre 1944 et 1956. Le traficotage des listes électorales par l’Union nationale ne suffit pas à expliquer cette popularité. C’est, il faut en convenir, que le duplessisme répondait aux besoins de la population.

L’une des raisons de ce succès populaire tient notamment, avance Livernois, à ce que Duplessis a réussi à opérer l’habile synthèse entre une . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 6 avril 2019 à 13 h 00 | Mis à jour le 4 juin 2019 à 16 h 47

Partage :
Share Button