Tahar Ben Jelloun

LA PUNITION

Gallimard, Paris, 2018
152 pages
24,95 $

L’écrivain d’origine marocaine s’en est expliqué lors de la sortie de son livre : il a vécu, et très mal vécu, les événements à l’origine de ce récit. Cinquante ans après sa mésaventure, Tahar Ben Jelloun parvient aujourd’hui à raconter avec sérénité ce qui lui est arrivé avant de quitter le Maroc pour s’établir en France.

Les faits remontent aux années 1960, dans un Maroc gouverné d’une main de fer par le roi Hassan II. « C’est l’époque où des jeunes gens disparaissent, où l’on vit dans la peur, où l’on parle à voix basse en soupçonnant les murs de retenir les phrases prononcées contre le régime. » Ben Jelloun n’a pas encore vingt ans. Il participe à une manifestation étudiante qui sera réprimée dans le sang, malgré ses visées pacifiques. Pire, il participe à une réunion de l’Union nationale des étudiants du Maroc. Avec 93 . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 30 juin 2018 à 14 h 14 | Mis à jour le 30 juin 2018 à 14 h 14

Partage :
Share Button