Deroy-Pineau Jeanne Fides

Françoise Deroy-Pineau

JEANNE MANCE

DE LANGRES À MONTRÉAL, LA PASSION DE SOIGNER

Fides, Montréal, 2016
139 pages
9,95 $

La journaliste et socio-historienne Françoise Deroy-Pineau trace de la pionnière en titre le portrait d’une héroïne déterminée qui ne fut jamais mariée ni jamais religieuse, qui devint la « première infirmière laïque en Canada » et qui est reconnue comme la cofondatrice de Montréal avec Paul de Chomedey de Maisonneuve. Elle met en même temps en scène non seulement des figures connues de l’histoire québécoise, comme Marguerite Bourgeoys, Marie de l’Incarnation, Jérôme Le Royer de La Dauversière, Lambert Closse, les riches bienfaitrices Marie-Madeleine de La Peltrie et Angélique de Bullion, les jésuites Charles et Jérôme Lalemant, Isaac Jogues, Paul Le Jeune…, mais aussi des personnages dont la mémoire collective n’a que peu ou prou retenu l’existence : le clerc Nicolas Dolebeau, le jésuite Jean-Baptiste Saint-Jure, Pierre Chevrier (baron de Fancamp), les couples d’habitants Boudart-Mercier et Primat-Messier . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 17 décembre 2016 à 14 h 00 | Mis à jour le 18 décembre 2016 à 16 h 41

Partage :
Share Button