Accueil > Commentaires de lecture > Essai > IL S’EST ÉCARTÉ

David Bélanger, Thomas Carrier-Lafleur

IL S’EST ÉCARTÉ

ENQUÊTE SUR LA MORT DE FRANÇOIS PARADIS

Nota bene, Montréal, 2019
224 pages
23,95 $

En plus de ses 250 éditions, de ses nombreuses traductions et de ses diverses formes d’adaptation (cinéma, théâtre, radioroman, bande dessinée, suite romanesque, etc.), le roman Maria Chapdelaine, ce grand classique de la littérature du début du XXe siècle, a généré de multiples relectures. Déjà en 1980, dans Le mythe de Maria Chapdelaine, Nicole Deschamps constatait qu’il s’agit d’un « récit qui se perpétue en marge de lui-même et de son histoire », qu’il « est d’abord l’œuvre de ses lecteurs qui, à leur insu, l’inventent à leur façon ». Jusqu’à présent toutefois, peu d’études se sont réellement intéressées à la mort de François Paradis, une mort « gênante », voire suspecte, nous apprend l’ouvrage de David Bélanger et Thomas Carrier-Lafleur. Selon ces derniers, en effet, « quelque chose est camouflé dans le récit de Louis . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 17 octobre 2019 à 14 h 15 | Mis à jour le 20 octobre 2019 à 14 h 32

Partage :
Share Button