Max Férandon

HORS SAISON

Alto, Québec, 2017
163 pages
20,95 $

Peut-on conjuguer décorations de Noël et Vieux-Québec avec cadavre et enquête policière ? Pourquoi pas, répond Max Férandon en publiant Hors saison.

Après les réjouissants Monsieur Ho et Un lundi sans bruit, l’auteur explore maintenant le monde du polar, tout en gardant un style fantaisiste, facétieux et souvent déjanté qui lui sied si bien.

La charmante ville de Québec, où habite par ailleurs l’écrivain, s’affiche comme l’un des protagonistes du roman et joue bien son rôle, comme elle a toujours su le faire. Le lieu du crime se situe rue Sainte-Anne, dans la vieille Haute-Ville. Un cadavre est retrouvé Au Bonheur de Noël, une trappe à touristes finement nommée, ouverte toute l’année et « muni[e] d’un puissant terminal bancaire ». Devant la mort suspecte d’un employé d’entretien, la police . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 5 octobre 2017 à 11 h 06 | Mis à jour le 25 septembre 2017 à 16 h 11

Partage :
Share Button