Accueil > Commentaires de lecture > Essai > GLOBE-TROTTEUSE

Caroline Jacques

GLOBE-TROTTEUSE

I, ALLER SIMPLE POUR L’AFRIQUE

Hurtubise, Montréal, 2017
241 pages
24,95 $

C’est sans complaisance que Caroline Jacques livre un portrait de sa vie d’expatriée en Afrique, plus précisément dans le pays le plus pauvre de la planète, le Niger.

Coopérante volontaire pour une ONG québécoise à titre de juriste en appui aux droits des femmes, elle décrit son courageux parcours de jeune femme (elle a à l’époque 29 ans), blanche, seule, dans ce pays où règnent la chaleur et un dénuement extrême.

Je le signale d’emblée : en tant qu’ex-fonctionnaire international envoyé sur le continent africain pendant quatre ans, j’ai dévoré ce livre, que j’ai lu d’un trait dès que j’en ai commencé la lecture. J’ai totalement adhéré à la description faite du Niger, de l’Afrique, des embûches que l’on y affronte, des joies et déceptions que l’on y vit.

Caroline Jacques y décrit sa vie quotidienne : les victoires et les . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 5 octobre 2017 à 11 h 38 | Mis à jour le 26 septembre 2017 à 9 h 43

Partage :
Share Button