Accueil > Commentaires de lecture > Essai > QUE DEVIENT LA LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE ?

Sous la direction de Robert Dion, Andrée Mercier

QUE DEVIENT LA LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE ?

FORMES ET ENJEUX DES PRATIQUES NARRATIVES DEPUIS 1990

Nota bene, Montréal, 2017
423 pages
28,95 $

Que devient la littérature québécoise ? est un collectif d’études instructif et stimulant qui rassemble les communications entendues à un colloque tenu du 17 au 20 juin 2015 à l’Université Paris-Sorbonne et co-organisé par Robert Dion, Andrée Mercier, Myriam Suchet et Romuald Fonkoua, de l’Université du Québec à Montréal, de l’Université Laval, de l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et de l’Université Paris-Sorbonne respectivement.

Pour des raisons de concision et d’économie d’espace, j’emprunte directement à l’introduction très documentée et brillamment organisée de Robert Dion et Andrée Mercier le résumé des différents axes de réflexion des dix-sept auteurs, professeurs d’universités québécoises et européennes pour la grande majorité, qui signent des articles où règnent la clarté et la compétence.

« La question de l’histoire et particulièrement de l’histoire tragique » de la Deuxième Guerre mondiale retient . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 5 octobre 2017 à 11 h 00 | Mis à jour le 4 décembre 2017 à 17 h 57

Partage :
Share Button