Accueil > Commentaires de lecture > Fiction > DESPOTISME SANS FRONTIÈRES

Simon-Pierre Savard-Tremblay

DESPOTISME SANS FRONTIÈRES

LES RAVAGES DU NOUVEAU LIBRE-ÉCHANGE

VLB, Montréal, 2018
132 pages
19,95 $

Simon-Pierre Savard-Tremblay est un essayiste, journaliste et chroniqueur québécois bien connu, notamment pour sa collaboration au Journal de Montréal. Il est également doctorant de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris.

Dans Les ravages du nouveau libre-échange, il dénonce la nature antidémocratique du nouveau libre-échange planétaire et tentaculaire. Il y déconstruit les dogmes de l’utopie érigée en doctrine incontestable par les fervents défenseurs de ce système, pour lequel l’être humain est d’abord un consommateur ou un producteur. Savard-Tremblay constate que la mondialisation crée une sorte de despotisme, en attribuant un pouvoir énorme aux transnationales ainsi qu’aux arbitres et experts qui sont à son service. En parallèle, elle met en œuvre des méthodes systémiques pour retirer aux collectivités les moyens d’agir sur leur devenir économique. Ce qui en fait un système foncièrement antidémocratique . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 13 décembre 2018 à 2 h 14 | Mis à jour le 13 décembre 2018 à 14 h 37

Partage :
Share Button