Louis Hamelin

AUTOUR D’ÉVA

Boréal, Montréal, 2016
421 pages
29,95 $

La préoccupation écologique de Louis Hamelin ne date pas d’hier, et il était écrit qu’un jour il en ferait tout un roman.

Elle irriguait déjà la révolte du héros du premier roman de l’auteur, La rage (1989). Dans Le joueur de flûte (2001), la quête initiatique du personnage se mêlait à un militantisme pour la défense de Mere Island et de ses territoires autochtones contre les ambitions voraces d’une compagnie forestière. Mais si, dans ce roman, l’empreinte écologique était explicitement revendiquée, elle ne prenait pas encore cette dimension impérieuse et totalisante qu’elle reçoit dans le dernier roman de l’auteur.

Autour d’Éva raconte la résistance d’une petite équipe d’environnementalistes au projet de construction d’un vaste complexe récréotouristique dans une forêt de l’Abitibi. Le projet prend forme près de Maldoror . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 22 juin 2017 à 11 h 00 | Mis à jour le 22 juin 2017 à 11 h 00

Partage :
Share Button