Accueil > Articles > Il était une fois le gène de Siddhartha Mukherjee

Siddhartha Mukherjee

Il était une fois le gène de Siddhartha Mukherjee

Avec le déchiffrage du génome humain complété en 2000, on a pratiquement mis au jour le script de la vie elle-même, avec pour corollaire le pouvoir pour l’être humain d’en modifier les instructions. Il a fallu bien des efforts et bien des tâtonnements avant d’en arriver là, nous rappelle Siddhartha Mukherjee dans son brillantissime essai, Il était une fois le gène. Percer le secret de la vie1. Malgré les immenses avancées qu’elles laissent entrevoir, l’auteur montre que ces percées ne vont pas sans causer aussi de grandes inquiétudes.

De la théorie du spermisme de Pythagore, au VIesiècle av. J.-C., jusqu’à celle des homoncules de Paracelse (1493-1541), en passant par Galien (IIesiècle) et sa théorie de la symétrie inversée des organes reproducteurs mâles et femelles, il . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 13 juillet 2018 à 14 h 06 | Mis à jour le 13 juillet 2018 à 14 h 23

Partage :
Share Button