Accueil > Articles > Larry Tremblay, joies et tremblements

Larry Tremblay

Larry Tremblay, joies et tremblements

Je l’avoue tout de go, j’aime Larry Tremblay. J’aime sa façon de raconter, de dire et de ne pas dire, j’aime sa constance, son audace.

J’aime le rencontrer partout : sur scène au théâtre, au détour d’un recueil de poésie, au cœur d’un livret d’opéra, au fil d’une pensée critique sur l’art et partout, je le reconnais ou peut-être est-ce son double tellement il est prolifique ? Lui, qui s’amuse à inventer des pseudos, des jumeaux et autres soi-même est lui-même multiple dans sa création. Il a été professeur, danseur, il est parfois comédien et metteur en scène, à croire qu’il existe vraiment en plusieurs exemplaires et qu’il ait besoin d’être multiforme pour mieux embrasser les thèmes qui parcourent son œuvre, je devrais dire les obsessions qu’il promène au fil des pages qu’il nous donne à lire, à sentir . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 30 mars 2017 à 1 h 30 | Mis à jour le 4 avril 2017 à 11 h 25

Partage :
Share Button