Accueil > Articles > Jack Kérouac : de la dépossession à l’envoûtement

Jack Kérouac

Jack Kérouac : de la dépossession à l’envoûtement

En parcourant la liste des œuvres de fiction publiées par Jack Kérouac, force est de constater que la légende dont on l’a auréolé de son vivant a desservi la considération accordée à l’œuvre elle-même.

Les nombreuses anecdotes qui entremêlaient joyeusement cette dernière et la vie de Kérouac – Proust aimait écrire dans son lit, moi sur la route, déclara-t-il un jour à un journaliste –, et le mouvement de libération générationnel, fort justement nommée beat generation pour ses liens étroits avec le jazz alors en pleine expansion dans une Amérique qui s’ouvrait au monde en même temps qu’elle se découvrait, ont pu distraire de l’essentiel : le processus créatif qui animait Kérouac et l’importance qu’a pu jouer le français au cœur de ce processus. À cela, il faut ajouter la fascination exercée par un roman qui devint rapidement le . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 15 octobre 2016 à 19 h 00 | Mis à jour le 15 octobre 2016 à 19 h 14

Partage :
Share Button