Print Friendly, PDF & Email
Accueil > Articles > Louis Aragon

Louis Aragon

Louis Aragon

Comment traiter un poète militant ?

Difficile de cerner Aragon. Sélectifs, nombre d'analystes ne scrutent qu'une facette de sa polyvalence : pour l'un, la poésie ; pour l'autre, son bilan de militant communiste avant, pendant et après la guerre de 1939-1945 ; pour un troisième, le contraste entre, d'une part, ses fidélités à Elsa et au rôle public de l'intellectuel et, d'autre part, les trahisons de sa mémoire.

Dans les deux tomes d’Aragon, Un destin français1, Pierre Juquin, tout en privilégiant la dimension politique du personnage, réussit à restituer à Aragon son unité en même temps que sa fabuleuse créativité. Travail monumental, minutieux, enveloppant, qui exigeait une certaine proximité des convictions et, plus encore, un biographe au franc parler.

Biographe et camarade

De Pierre Juquin, le public québécois sait . . .

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 12 octobre 2015 à 14 h 26 | Mis à jour le 15 novembre 2015 à 11 h 07

Partage :
Share Button