Accueil > Articles > Pierre Perrault : Paroles fondatrices

Pierre Perrault

Pierre Perrault : Paroles fondatrices

L'aube. Dans ma bergère, une parole vivante. Profane, elle s'ancre dans ma mémoire. Nous autres icitte à l'île1 monte en puissantes marées. M'humecte. Me renverse. En poésie ordinaire, magnifiquement tellurique, œuvre oratoire des Grand-Louis, Marie, Alexis et Léopold.

En poésie extraordinaire, prose grandiose de Pierre Perrault, voyageur du fleuve aux grandes eaux qui a récemment traversé l'Achéron. Perrault, le passionné du pays, le cinéaste des Voitures d'eau, le poète de Gélivures.

Je suis en joie. En joie tranquille aux riches heures. Cette parlure magnétique ordonne ma nature inquiéteuse, carrément erratique. Dehors, le soleil rare occupe le silence et les érables défoliés. Dans le froid janvier je sens la chaleur d'une parole révélatrice. Alors je suis loin, très loin de l'infect sabir de nos humoristes, lamentables raconteux

Pour lire la suite, veuillez vous abonner. Déjà abonné(e) ? Connectez-vous.

Publié le 5 juin 2003 à 14 h 58 | Mis à jour le 14 avril 2015 à 13 h 37

Partage :
Share Button