Partir

En 2015, Micheline Morisset s’est vu remettre le prix Arthur-Buies pour l’ensemble de son œuvre. Elle signe cette année un nouveau roman aux accents hébertiens, Ce visage où habiter (Druide). Il y est question d’un homme qui, juste avant la Seconde Guerre mondiale, décide de tout quitter pour refaire sa vie.

Publié le 16 octobre 2016 à 8 h 00 | Mis à jour le h

Partage :
Share Button