Accueil > Actualités > Étranger > C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec (1880-1950)

C'était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec (1880-1950)

Dirigé par Natacha Vas-Deyres, Patrick Bergeron et Patrick Guay, C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec (1880-1950) adopte une perspective transatlantique et propose des réflexions inédites couvrant les origines de la science-fiction de langue française jusqu’aux années 1950. Le livre confronte plusieurs approches et s’attarde aux récits de SF, mais également aux journaux, revues et même à la naissance d’un cinéma des effets spéciaux avec Méliès.

On y trouve entre autres un article co-signé par Natacha Vas-Deyres et Patrick Bergeron : « Des fourmis et des hommes : voyage entomologique au cœur de la proto-science-fiction (1890-1950) », qui leur a valu, en pré-publication, le Jamie Bishop Memorial Award 2016 décerné par l’IAFA (Association internationale pour le fantastique dans les arts).

Notons aussi que Patrick Guay y signe l’article « Il était une fois : Jacques Spitz conteur ». Nous vous invitons d’ailleurs à lire un article qu’il avait rédigé sur cet étonnant écrivain méconnu dans un précédent numéro de Nuit blanche : Jacques Spitz (1896-1963).


Natacha Vas-Deyres, Patrick Bergeron et Patrick Guay (sous la dir. de), C’était demain : anticiper la science-fiction en France et au Québec (1880-1950), Presses universitaires de Bordeaux, 2018, 398 p.

Publié le 10 janvier 2019 à 12 h 45 | Mis à jour le h

Partage :
Share Button