En kiosque

Numéro 155

Été 2019

Toutes les actualités

Actualités

Québec


Offre d’emploi à Nuit blanche

Adjoint administratif, adjointe administrative Nuit blanche, OBNL œuvrant au rayonnement de la littérature d’ici et d’ailleurs, est à la recherche d’une personneLire

Publié le 25 juin 2019

Canada


Étranger


Espace publicitaire

Tous les articles

Articles

Connaissez-vous le DOLQ?

par David Laporte

Depuis la parution de son premier volume dirigé par Maurice Lemire en 1971, le Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec1 s’est imposé comme un point de départ, voire un passage obligé, pour toute recherche en littérature québécoise digne de ce nom. Cette série de publications propose en effet un inventaire ambitieux et rigoureux au possible de la production littéraire de chacune des périodes couvertes par les neuf tomes. Aurélien Boivin Tout récemment, c’est Aurélien Boivin, appuyé par une équipe de chercheurs de l’Université Laval (Jonathan Livernois et Mylène Bédard), ainsi queLire

Accès abonnés

Jeunesse dorée

par Gilles Pellerin

Quiconque a connu Planète, Mad ou Hara Kiri sait qu’il arrive aux revues de porter l’air du temps. L’affirmation vaut pleinement pour Mainmise. Le nom de la revue, lancée en 1970, avait toutefois quelque chose d’inquiétant qui tient de la prise de possession, de l’emprise et de la mise sous contrôle, bien que le sens le plus ancien du mot fasse plutôt état de la manumission, c’est-à-dire de l’affranchissement des serfs. On retrouvera un peu de tout cela dans l’éloquent ouvrage Nos racines psychédéliques1 que Marc-André Brouillard a récemment fait paraître, en collaborationLire

Accès abonnés

Commentaires de lecture

Tous les commentaires fiction

Fiction


Tous les commentaires essai

Essai


Toutes les rubriques

Rubriques

Écrivains franco-canadiens


Jean Chicoine, une affaire de langue et de désir

par François Ouellet

« toutt se passe toultemps toutt dans nos têtes, lesquelles sont dans la noosfère qui est dans nos têtes » Jean Chicoine, La forêt du langage   Né à Montréal en 1952, Jean Chicoine habite à Winnipeg depuis trente ans. En 2007, alors qu’il est dansLire

Accès abonnés

Écrivains méconnus du XXe siècle


Jean Pallu : une écriture classe moyenne ?

par Jean-Luc Martinet

Jean Pallu est le pseudonyme de Pierre Passeneau ; il est né le 22 septembre 1898 à Izieux et mort le 4 mai 1975 à Lyon. Sa carrière littéraire est brève et intense : il publie sept récits entre 1931 et 1936, et obtient le Prix du roman populiste en 19Lire

Accès abonnés

Le livre jamais lu


Ce voyage que je n’ai pas encore fait

par Anne Guilbault

Ce n’est pas très original, mais comme bien des lecteurs dans le monde, Ulysses de James Joyce est celivre que j’ai commencé il y a longtemps et que je n’ai pas encore fini. Quand je pense à ce roman, un vent d’Irlande souffle dans ma tête. Je vois desLire

Accès abonnés
Toutes les entrevues

Entrevues

Dominique Fortier et le temps enfui

par Michèle Bernard

Tu sais déjà beaucoup de choses par toi-même, et tu en apprendras d’autres lentement. Pablo Neruda, Ode à Federico García Lorca Romancière et traductrice, Dominique Fortier a publié cinq romans en à peine dix ans1. Maintes fois en lice pour le Prix littéraire du Gouverneur général,Lire

Accès abonnés
Tous les textes de création

Textes de création

Feux follets

par Toni Quero

Traduit de l’espagnol par Tamara Djurica I was looking back to see If you were looking back at me To see me lookin’ back at you Massive Attack I S’y rendre n’était pas chose facile. Il fallait connaître le relief de la région, et pour quiconqueLire

Tous les dossiers

Dossiers

Les 20 ans de « Terres d’Amérique »

À l’écoute d’une autre voix

par Laurent Laplante

À même la masse d’œuvres nord-américaines regroupées par Albin Michel dans sa collection « Terres d’Amérique », la lecture d’une dizaine d’ouvrages effectue ici le survol d’un effort éditorial mené depuis vingt ans par cet éditeur. Huit livres offrent des nouvelles et un neuvième présente, fait moinsLire

Les 20 ans de « Terres d’Amérique »

Célébration débridée de la Louisiane : Les maraudeurs de Tom Cooper

par Jean-Paul Beaumier

Véritable hymne à la survivance, Les maraudeurs1, premier roman de Tom Cooper qui vit et enseigne à La Nouvelle-Orléans, est aussi dense et touffu que la région marécageuse dont il fait ici la figure centrale. L’atmosphère, la touffeur qui s’en dégage et la galerie deLire

Accès abonnés
Tous nos collaborateurs

Collaborateurs