En kiosque

Numéro 152

Automne 2018

Toutes les actualités

Actualités

Québec


CAPSULE VIDÉO : Le livre jamais lu

Avouer l’inavouable Quel est ce livre ? Acheté il y a des années, reçu d’un ami, emporté vingt fois dans vos bagages… LivreLire

Publié le 10 novembre 2018

Canada


Étranger


Un roman post-apocalyptique publié en 1901

Déroutant, délirant, démesuré. De retour d’une expédition controversée à la conquête du pôle Nord, Adam Jeffson constate avec effroi qu’il est leLire

Publié le 4 novembre 2018

Espace publicitaire

Tous les articles

Articles

Eudore Évanturel, poète selon son cœur

par François Ouellet

Poète à part dans le champ littéraire canadien-français de la fin du XIXe siècle, sorte de précurseur d’Émile Nelligan et de la poésie moderne, Eudore Évanturel est né en 1852 à Québec et décédé en 1919 à Boston. En 1878, il publie un recueil, Premières poésies.Lire

Les chercheurs de trésors

par Gilles Pellerin

D’abord, la masse de l’ouvrage, 1 082 pages de grand format (8 x 10 po) ; puis le titre, à l’ancienne, Dictionnaire des artisans de l’imprimé à Québec où l’on trouve des notices sur les imprimeurs, éditeurs, libraires, relieurs, graveurs, papetiers, etc., de Québec de 1764 àLire

Accès abonnés

Commentaires de lecture

Tous les commentaires fiction

Fiction


Tous les commentaires essai

Essai


Louise Warren L’ENVELOPPE INVISIBLE Le Noroît Accès abonnés
Laurence Rees HOLOCAUSTE Albin Michel Accès abonnés
Nelson Mandela LES LETTRES DE PRISON Robert Laffont Accès abonnés
Roméo Bouchard GENS DE MON PAYS Écosociété Accès abonnés
Toutes les rubriques

Rubriques

Écrivains franco-canadiens


Michel Ouellette. La passion de l’écriture

par Lucie Hotte

L’écriture pour Michel Ouellette est une nécessité, un besoin fondamental et incontournable. Il a d’ailleurs beaucoup écrit : dix-sept pièces de théâtre publiées, trois recueils de poèmes, trois livres pour la jeunesse, deux romans et un livre d’art. DLire

Accès abonnés

Écrivains méconnus du XXe siècle


Panaït Istrati

par François Ouellet

Il aimait, en toute chose, l’absolu. Panaït Istrati, La Maison Thüringer Panaït Istrati (1884-1935), né et décédé en Roumanie, est l’auteur d’une œuvre peu lue et pourtant absolument majeure écrite en français entre les deux guerres mondiales. Avec luiLire

Accès abonnés

Le livre jamais lu


Ce voyage que je n’ai pas encore fait

par Anne Guilbault

Ce n’est pas très original, mais comme bien des lecteurs dans le monde, Ulysses de James Joyce est celivre que j’ai commencé il y a longtemps et que je n’ai pas encore fini. Quand je pense à ce roman, un vent d’Irlande souffle dans ma tête. Je vois desLire

Accès abonnés
Toutes les entrevues

Entrevues

De l’attrait du réel au désir d’absolu

par Bruno Lemieux

En dix ans à peine, Judy Quinn a publié sept ouvrages, tant de poésie que de fiction narrative, pour lesquels elle a reçu des prix importants. Avec la constance de la marcheuse de fond, celle qui est aussi une collaboratrice de longue date de NuitLire

Accès abonnés
Tous les textes de création

Textes de création

La source de ma poésie, vous dites ? 

par Renaud Longchamps

Après bientôt 50 ans consacrés à la recherche d’un langage commun qui réconcilierait la raison et l’émotion, Renaud Longchamps, dans une série de textes amorcée avec « Babelle, prise 2 » (no 151), sonde la genèse de son œuvre à travers les livres et l’air du temps qui ontLire

Accès abonnés
Tous les dossiers

Dossiers

Les 20 ans de « Terres d’Amérique »

À l’écoute d’une autre voix

par Laurent Laplante

À même la masse d’œuvres nord-américaines regroupées par Albin Michel dans sa collection « Terres d’Amérique », la lecture d’une dizaine d’ouvrages effectue ici le survol d’un effort éditorial mené depuis vingt ans par cet éditeur. Huit livres offrent des nouvelles et un neuvième présente, fait moinsLire

Les 20 ans de « Terres d’Amérique »

Célébration débridée de la Louisisane : Les maraudeurs de Tom Cooper

par Jean-Paul Beaumier

Véritable hymne à la survivance, Les maraudeurs1, premier roman de Tom Cooper qui vit et enseigne à La Nouvelle-Orléans, est aussi dense et touffu que la région marécageuse dont il fait ici la figure centrale. L’atmosphère, la touffeur qui s’en dégage et la galerie deLire

Accès abonnés
Tous nos collaborateurs

Collaborateurs